<< Retour au dialogue
Projet en cours

Corse zéro mégot


Localisation :

Bastia

Description :

Le projet consiste à mettre en place des cendriers dans les espaces stratégiques de la ville afin d'impulser, chez les fumeurs, des nouvelles pratiques éco-responsables et citoyennes. Suite aux récentes études démontrant le désastre écologique provoqué par la toxicité des produits présents dans les mégots (acide cyanhydrique, naphtalène, nicotine, ammoniac, cadmium, arsenic,mercure, plomb) il faut sensibiliser la population à la problématique et trouver des solutions concrètes. En effet il existe un véritable circuit de recyclage des mégots (allant de la désintoxication à la fabrication de nouveaux objets). L'idée est d'abord d'installer les cendriers, puis de créer un circuit de ramassage de ces mégots, tout en organisant des actions de sensibilisation. À terme, il serait intéressant d'étudier la mise en place d'un centre de recyclage des mégots sur l'île. Dans un premier temps, des cendriers urbains seront installés sur tout le territoire bastiais. Le circuit de recyclage des mégots sera assuré par Écomégot


Montant estimé (€) :

13000 €


A qui s'adresse votre projet ? :

Tout public.

Si vous représentez un collectif, lequel ? :

Parolla di a Ghjuventù

Pourquoi ? À quel besoin répond votre proposition ? :

Cette initiative répond aux besoins suivants:

-Défense de l'environnement : lutte contre la pollution des sols et de la mer ;
- Préservation de la Santé publique ;
- Sensibilisation à la toxicité des mégots ;
- Lutte contre l'incivisme ;
- Changement des comportements.

Au delà de l'impact environnemental et esthétique c'est un véritable enjeu de santé publique qui se joue.

Les mégots jetés à même le sol dérivent dans les mers et océans par les égouts ou au gré des vents.

La faune et la flore maritime sont les premières victimes collatérales des mauvaises pratiques de certains fumeurs, puisque selon le Ministère de la transition écologique et solidaire, un mégot jeté contamine l'équivalent de 500 litres d'eau. La toxicité des mégots touche directement les consommateurs des produits de la mer sans qu'ils en aient conscience. Mais la problématique ne s'arrêtent pas là, puisque les composants chimiques des mégots contaminent également les sols et donc les produits issus de l'agriculture.

C'est donc toute la faune et la flore mais aussi les humains qui en sont impactés.

La pratique anodine de jeter un mégot au sol est un acte dévastateur pour la planète et ses habitants, pourtant combien de fumeurs en ont conscience ? Par sa taille et son aspect inoffensif, les fumeurs ne mesurent pas la gravité du jet de mégot dans la nature, un acte simple et rapide qui a des conséquences à moyen et long terme. Cette pratique est autant dévastatrice que l'acte de fumer. Aussi il est important de rappeler que 16% des départs de feu sont dus aux mégots.

C'est une problématique latente puisque le rejet des substances est évalué à 12 ans. Selon les chiffres officiels 137 000 mégots seraient jetés par seconde dans le monde, dont 40% se retrouveraient dans la mer méditerranée.

Cela correspond à :

- 8 220 000 mégots par minute ;
- 493 200 000 mégots par heure ;
- 11 837 280 000 mégots par jours ;
- 41 318 680 000 000 mégots par an qui s’entassent sans réelles solutions.

Si l'on va plus loin dans la prise de conscience on peut considérer qu'en douze années 495 824 160 000 000 mégots diffusent des matières toxiques de manières continues.

Le problème est donc réel et entier.


Projets lauréats
Créé il y a 5 mois